communiqués de presse

Un rapport explique pourquoi les titulaires de licence repensent leur relation avec Oracle et leur stratégie de cloud computing

01/05/2019

Parmi les principales raisons figurent le « coût élevé de maintenance et d’assistance », ainsi que les « tactiques de vente agressives et audits ». Les personnes interrogées invoquent également le « manque d’analyse de rentabilité », comme facteur essentiel dans la décision ne pas adopter les solutions SaaS d’Oracle

LAS VEGAS--(BUSINESS WIRE)-- Rimini Street, Inc. (Nasdaq : RMNI), un fournisseur mondial de services et produits logiciels d'entreprise, le premier prestataire de services de support tiers pour les produits logiciels Oracle et SAP, et partenaire Salesforce, a révélé aujourd'hui les conclusions de son récent sondage mené auprès des titulaires de licences Oracle, afin de mieux évaluer la qualité de leur relation avec ce fournisseur, ainsi que leurs stratégies d'applications et leurs projets futurs. Le rapport souligne que la majorité des clients Oracle interrogés envisagent actuellement ou activement de réduire leurs dépenses allouées à ce fournisseur, en raison, principalement, du coût élevé du logiciel et des fonctionnalités (61 %), du coût élevé de la maintenance et du support annuels (58 %), et des tactiques de vente agressives et des audits d'Oracle (21 %).

Une majorité d'entre eux continue d'exécuter les applications Oracle sous licence, actuelles

Le rapport indique également que la majorité des répondants continuent d'utiliser leurs applications Oracle sous licence, existantes, maximisant ainsi leurs investissements actuels. La moitié d'entre eux envisagent de passer progressivement à un environnement cloud hébergé.1 Le rapport intitulé « Why Enterprises are Rethinking Their Oracle Relationship and Cloud Strategy » (Pourquoi les entreprises repensent-elles leur relation avec Oracle et leur stratégie de cloud computing) s'appuie sur les réponses des cadres informatiques et financiers, vice-présidents informatiques, responsables des achats, directeurs et responsables informatiques, tous issus d'un large éventail de secteurs et d'entreprises de tailles diverses.

Parmi ceux qui envisagent des options cloud, la plupart ne choisissent ni Oracle IaaS, ni SaaS Cloud

Parmi les personnes interrogées qui envisagent de migrer leurs applications Oracle vers un environnement cloud de type Infrastructure-as-a-Service (IaaS), 70 % n'ont pas choisi les offres cloud d'Oracle, mais ont opté pour des solutions Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud.2 Par ailleurs, 80 % des répondants ne prévoient pas ou hésitent à migrer vers les offres Software-as-a-Service (SaaS) d'Oracle. Voici les principales raisons invoquées pour ne pas migrer vers les solutions SaaS d'Oracle : « Les applications actuelles répondent aux besoins de l'entreprise, ou absence d'analyse de rentabilité » (53 %), « Trop coûteux » (30 %), et « Trop perturbant pour migrer » (28 %). En outre, plus de 63 % des répondants affirment redouter de se retrouver enfermés dans le cloud d'Oracle, après avoir opté pour la migration.

Problèmes liés à la maintenance et au support d'Oracle

Selon les personnes interrogées, le coût de la maintenance et du support logiciel annuel du fournisseur pèse sur la relation entre Oracle et ses clients, ce qui fragilise les avantages perçus de ce support. De fait, 46 % d'entre elles citent les « coûts élevés » comme le défi numéro un qu'impose aujourd'hui la maintenance d'Oracle. Parmi les autres défis cités par les utilisateurs Oracle interrogés, citons la nécessité d'une mise à niveau pour résoudre les problèmes (30 %), le manque de support pour les personnalisations (27 %), et le recours à un ingénieur expérimenté (24 %). Outre les défis liés à la maintenance et au support d'Oracle, plus de 70 % des répondants souhaiteraient que les améliorations du logiciel d'Oracle leur procurent des avantages supérieurs, ou ne sont pas satisfaits de la valeur que leur offrent ces améliorations.

Concernant leur relation et leur stratégie avec Oracle, les risques et soucis mentionnés par les répondants au sondage, notamment le coût élevé de la maintenance, le manque d'innovation émanant d'Oracle, et la crainte d'un effet de verrouillage de la part d'Oracle, sont autant d'indices d'une réaction à l'encontre d'une feuille de route dictée par le fournisseur, laquelle impose des mises à niveau obligatoires pour garantir une assistance intégrale, ainsi que de constants correctifs et des mises à jour, le tout représentant un coût considérable en termes de temps, d'argent et de personnel requis. Les répondants souhaitent plutôt reprendre le contrôle de leur système d'entreprise, et se lancer dans une stratégie informatique basée sur une feuille de route orientée métier, axée sur les objectifs commerciaux et non sur les fournisseurs.

« Nous avions trop de licences et pliions sous le fardeau des coûts d'assistance élevés, sans que nos problèmes de maintenance essentiels puissent être traités rapidement », a confié Mike Conroy, directeur de TechOps, Rent-a-Center. « Nous avons donc opté pour Rimini Street, et bénéficions désormais d'un support premium ultra réactif qui a permis d'alléger nos ressources internes et de nous concentrer sur des initiatives plus stratégiques. Nous avons également réalisé d'importantes économies qui peuvent être appliquées à la transformation de l'entreprise. À l'avenir, nous allons planifier notre stratégie informatique en fonction de nos besoins commerciaux actuels et futurs, notamment en choisissant de passer au cloud au moment le plus opportun pour notre entreprise, plutôt qu'en suivant la feuille de route du fournisseur. »

En plus de bénéficier du support primé de la Société (qui comprend une assistance pour les personnalisations et les mises à jour fiscales, légales et réglementaires), tous les clients de Rimini Street se voient attribuer un ingénieur de service principal (Primary Service Engineer, PSE), ayant en moyenne 15 années d'expérience dans leur logiciel d'entreprise. De plus, le support ultra réactif de la Société est soutenu par un accord de niveau de service (service level agreement, SLA), soit la garantie d'une réponse en 15 minutes pour tous les problèmes dont l'enjeu est crucial, et de 30 minutes pour les cas d'urgence secondaire.

« Dans la mesure où certaines versions de la plateforme d'entreprise Oracle vont mettre fin au support complet d'ici 2025, et compte tenu des risques et soucis qu'implique le fait de suivre la stratégie dictée par un fournisseur, les clients réévaluent leur relation avec Oracle », a déclaré Seth A. Ravin, PDG de Rimini Street. « Les détenteurs de licence Oracle se sentent autorisés à mettre en place leur propre feuille de route pour l'avenir, définie par les besoins de leur entreprise, plutôt que par les choix du fournisseur. En choisissant le support premium de Rimini Street, nos clients sont en mesure de consacrer plus de temps, de budget et de ressources à la transformation de leur activité et à leur avantage concurrentiel, au lieu d'être ralentis par les coûts récurrents et les besoins en ressources d'une feuille de route dictée par le fournisseur. »

Pour télécharger une copie du rapport, « Pourquoi les entreprises repensent-elles leur relation avec Oracle et leur stratégie de cloud computing », veuillez cliquer ici.

À propos de Rimini Street, Inc.

Rimini Street, Inc. (Nasdaq : RMNI) est un fournisseur mondial de services et produits logiciels d'entreprise, le premier prestataire de services de support tiers pour les produits logiciels Oracle et SAP, et un partenaire Salesforce. Depuis 2005, la Société redéfinit les services de support de logiciels d'entreprise avec un programme innovant et primé permettant aux titulaires de licences IBM, Microsoft, Oracle, Salesforce, SAP et d'autres fournisseurs de logiciels d'entreprise d'économiser jusqu'à 90 % du total de leurs coûts de maintenance. Les clients peuvent continuer à utiliser leur version logicielle actuelle, sans qu'il soit nécessaire d'exécuter de mise à niveau pendant au moins 15 ans. Plus de 1 800 organisations globales du classement Fortune 500, du marché intermédiaire et du secteur public, ainsi que d'autres organisations de secteurs très divers dépendent actuellement de Rimini Street comme fournisseur de support tiers de confiance. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site http://www.riministreet.com, suivre @riministreet sur Twitter, et rejoindre Rimini Street sur Facebook et LinkedIn(C-RMNI)

Déclarations prévisionnelles

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué ne constituent pas des faits historiques, mais sont des déclarations prévisionnelles aux fins des dispositions de règle refuge sous la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les déclarations prévisionnelles sont généralement accompagnées de mots, tels que « pourrait », « devrait », « aurait », « projette », « envisage de », « prévoit de », « croit », « estime », « prédit », « potentiel », « semble », « cherche à », « continue de », « futur », « s'attend à », « perspectives », l'emploi du futur ou du conditionnel ou d'autres mots, phrases ou expressions similaires. Ces déclarations prévisionnelles incluent, sans toutefois s'y limiter, des déclarations concernant nos attentes relatives aux événements futurs, opportunités futures, expansions mondiales et autres initiatives de croissance, ainsi qu'à nos investissements dans de telles initiatives. Ces déclarations sont fondées sur diverses hypothèses et sur les attentes actuelles de la direction, et ne constituent ni des prédictions de la performance réelle, ni des faits historiques. Ces déclarations sont assujetties à un certain nombre de risques et d'incertitudes concernant les activités de Rimini Street, et les résultats réels pourront être sensiblement différents. Ces risques et incertitudes comprennent, sans toutefois s'y limiter, les changements de l'environnement commercial dans lequel évolue Rimini Street, notamment l'inflation et les taux d'intérêt, ainsi que les conditions financières, économiques, réglementaires et politiques générales affectant le secteur dans lequel Rimini Street exerce ses activités ; les évolutions défavorables des litiges en cours ou dans les enquêtes gouvernementales ou tout nouveau litige ; le montant final et le calendrier des remboursements d'Oracle liés à notre litige ; notre nécessité et notre capacité à obtenir un financement supplémentaire des actions ou de la dette dans des conditions avantageuses et notre capacité à générer des flux de trésorerie des opérations afin d'aider à financer l'investissement accru dans nos initiatives de croissance ; la suffisance de notre trésorerie et équivalents de trésorerie afin de satisfaire nos besoins en liquidités ; les conditions et l'impact de nos 13,00 % d'actions privilégiées de série A en circulation ; les changements au niveau des taxes, lois et réglementations ; l'activité en matière de tarification et de produits concurrentiels ; les difficultés de gestion de la rentabilité de la croissance ; le succès des produits et services que nous avons lancés récemment, notamment Rimini Street Mobility, Rimini Street Analytics, Rimini Street Advanced Database Security, et les services associés aux produits Salesforce Sales Cloud et Service Cloud, parallèlement aux produits et services que nous prévoyons de lancer dans un avenir proche ; la perte d'un ou de plusieurs membres de l'équipe de direction de Rimini Street ; l'incertitude quant à la valeur à long terme des titres de participation de Rimini Street ; ainsi que les risques et incertitudes discutés dans la rubrique « Facteurs de risque » du rapport annuel de Rimini Street sur formulaire 10-K déposé le 14 mars 2019, et telles qu'actualisées de temps à autre par les rapports trimestriels futurs de Rimini Street sur formulaire 10-Q, les rapports de situation ponctuelle sur formulaire 8-K, ainsi que sur d'autres documents déposés par Rimini Street auprès de la Securities and Exchange Commission. En outre, ces déclarations prévisionnelles expriment les attentes, projets ou prévisions d'événements et de points de vue futurs de Rimini Street, à la date de ce communiqué. Rimini Street s'attend à ce que ses évaluations changent en réponse à des événements et à des développements ultérieurs. Cependant, même si Rimini Street décide d'actualiser ces déclarations prévisionnelles à l'avenir, Rimini Street décline expressément toute obligation de le faire, sauf sous obligation légale. Le lecteur est prié de ne pas considérer ces déclarations prévisionnelles comme représentant les évaluations de Rimini Street à une quelconque date postérieure à la date du présent communiqué.

# # #

© 2019 Rimini Street, Inc. Tous droits réservés. « Rimini Street » est une marque de commerce déposée de Rimini Street, Inc. aux États-Unis et dans d'autres pays, et Rimini Street, le logo Rimini Street et les combinaisons de ces derniers, ainsi que les autres marques identifiées par le symbole TM sont des marques de commerce de Rimini Street, Inc. Toutes les autres marques de commerce demeurent la propriété de leurs propriétaires respectifs et, sauf indication contraire, Rimini Street ne revendique aucune affiliation, aucun cautionnement, ni aucune association avec tout titulaire de marque ou avec toutes autres sociétés, mentionnés dans les présentes.