Search Icon

Recommandation Gartner: le support tiers doit être envisagé pour financer l’innovation

Avant même les impacts de la Covid19, Gartner avait affirmé la nécessité de recourir au support tiers pour les applications on-premise (Gartner’s Predicts 2020 – lire la publication) . Fin 2019, l’analyste avait mis en avant les multiples avantages des solutions de support alternatif, comme celle de Rimini Street. Alors que chaque DSI cherche à optimiser ses budgets, un retour sur cette analyse s’impose.

Comment continuer à financer la transformation digitale et pérenniser l’accélération induite par la période de confinement ? Voici quelques éléments de réponse offerts par Gartner aux CIO et directions des achats.

Le support tiers, une solution connue et reconnue par les grandes entreprises, selon Gartner

Selon Gartner, le marché du support tiers devrait tripler en trois ans, passant de 351 Millions de dollars en 2019 à 1,05 Milliard de dollars en 2023. Le recours au support alternatif pour les logiciels des grands éditeurs (SAP, Oracle en tête) est désormais une alternative à part entière pour les grandes entreprises.

Le recours croissant au support tiers repose selon Gartner sur trois piliers essentiels;

  • Une logique structurelle: comme le souligne l’analyste de Gartner, Rob Wilkes, les coûts de support logiciel pour les applications on-premise augmentent chaque année, alors que les avantages de la maintenance diminuent quand le logiciel se stabilise et que la connaissance interne s’accroit. Cette dynamique conduit donc une majorité de décideurs à rechercher des alternatives plus avantageuses pour la maintenance
  • Le fruit de la politique des grands éditeurs: Les grands éditeurs, comme Oracle ou SAP, durcissent leur politique de maintenance en arrêtant le support sur des versions largement utilisées par leurs clients. Pour les organisations qui souhaitent éviter toute migration sans réelle valeur ajoutée, le recours au support tiers devient un atout stratégique pour conserver la maîtrise de leur stratégie IT.

    Plus globalement, la stratégie et la politique commerciale des grands éditeurs ouvrent la porte à la concurrence des fournisseurs mondiaux de support tiers comme Rimini Street. Au niveau stratégique, leurs investissements et leurs ressources de maintenance sont désormais tournées vers le Cloud. Commercialement, il est quasi-impossible de négocier les coûts de support ou de réduire le périmètre. Certaines pratiques plus spécifiques sont également pointées du doigt par Gartner : « Oracle utilise parfois la menace d’un audit et d’autres tactiques pour pousser les clients réticents vers Oracle Cloud. ». Gartner a noté que cette approche a involontairement poussé les décideurs à évaluer les solutions de support tiers pour les logiciels déployés en interne.

  • La maturité des offres de support tiers, à la fois économiques et performantes, comme celle de Rimini Street: De plus en plus d’acheteurs connaissent aujourd’hui leur valeur ajoutée telle que que le support du code spécifique et des interopérabilités, les mises à jour réglementaires et fiscales et les alertes sécurité. Evidemment, ce sont les économies substantielles générées qui sont au cœur du choix des acheteurs. Avec un budget de maintenance réduit de moitié (50 % d’économie sur les coûts de maintenance Oracle ou SAP garantis par Rimini Street), une nouvelle source de financement est désormais disponible pour l’innovation.
    Nul doute que la phase d’incertitude en cours viendra augmenter la place du support tiers dans la stratégie IT des acheteurs avertis.

Nul doute que la phase d’incertitude en cours viendra augmenter la place du support tiers dans la stratégie IT des acheteurs avertis.

Ce site Web a été développé selon des normes Web modernes qui ne sont pas entièrement prises en charge par votre navigateur. Veuillez envisager la mise à jour de votre navigateur.

Mettre à niveau maintenant