Search Icon

Une enquête mondiale révèle que 85 % des titulaires de licences SAP ne sont pas convaincus par la nouvelle solution S/4HANA

Principales raisons avancées : absence d’un argument commercial fort, RSI incertain, plateforme non éprouvée, précocité du produit ;À l’heure actuelle, seuls 3 % des répondants utilisent un système HANA dans leurs environnements

ORLANDO, Floride–(BUSINESS WIRE)– Conférence SAPPHIRE NOW 2015 – Rimini Street, Inc., le plus grand fournisseur indépendant d’assistance logicielle de niveau entreprise pour les applications Business Suite et BusinessObjects de SAP AG (NYSE : SAP) et les logiciels Siebel, PeopleSoft, JD Edwards, E-Business Suite, Oracle Database , Oracle Middleware, Hyperion et Oracle Retail d’Oracle Corporation (NYSE : ORCL), a révélé aujourd’hui les principales conclusions d’une récente enquête mondiale menée par Rimini Street visant à permettre aux titulaires de licences SAP de bénéficier des perceptions de leurs pairs concernant les nombreuses questions et défis qui entourent la mise à disposition récente par SAP de sa solution S/4HANA qui exige une restructuration obligatoire des plateformes pour adopter HANA. Comme indiqué dans le rapport complet de l’enquête, ces principales conclusions et recommandations connexes sont essentielles étant donné que le déploiement de la nouvelle version S/4HANA devrait nécessiter la réécriture de plus de 400 millions de lignes de code et un effort de travail s’apparentant à une remise en œuvre et à une migration complètes pour de nombreux utilisateurs existants de logiciels SAP.

Plus de 230 titulaires de licences d’applications SAP Business Suite représentant une variété d’industries, de rôles, de tailles d’entreprises et de régions ont participé à une enquête récemment menée par Rimini Street. Les répondants à l’enquête résidaient en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie Pacifique.

Principales conclusions de l’enquête

Selon les résultats de l’enquête, 85 % des répondants ne sont pas convaincus par la nouvelle solution S/4HANA de SAP. Parmi les principales raisons avancées pour ce manque d’engagement, 68 % citent l’absence d’un argument commercial fort et un RSI incertain. 72 % des répondants ont choisi de garder leur plateforme stable et mature existante ECC 6.0, et seulement 3 % déclarent utiliser aujourd’hui le système HANA. L’enquête a également révélé que 75 % des répondants utilisant la plateforme ECC 6.0 continuent de tirer parti du pack d’améliorations 6 de SAP, ou des versions antérieures, plutôt que du plus récent pack d’améliorations 7.

« Rimini Street a mené cette enquête afin de mieux comprendre les stratégies d’applications essentielles déployées par les titulaires de licences SAP de par le monde », a déclaré David Rowe, vice-président principal et chef du marketing chez Rimini Street. « Les résultats de cette enquête sont cohérents avec les commentaires des analystes et ceux d’autres enquêtes de l’industrie. Un thème dominant est clairement apparu : les répondants ont affirmé qu’HANA et S/4HANA sont des produits non éprouvés et spéculatifs dont l’argument commercial est peu convaincant en regard de leurs coûts et des risques liés au déploiement. Selon de nombreux répondants, le fait d’adopter les stratégies de HANA et S/4HANA en ce moment précis risquerait de créer des risques inutiles et d’entraîner des frais importants sans aucun bénéfice commercial clair. »

La majorité des titulaires de licences SAP ne sont pas convaincus par la solution S/4HANA

Seuls 14 % des titulaires de licences SAP interrogés se sont engagés à utiliser la solution S/4HANA, si et quand celle-ci deviendra disponible dans le futur, et la grande majorité ont répondu « non » (33 %) ou « peut-être » (52 %) à l’idée d’une migration, d’un nouveau déploiement et d’une utilisation des applications S/4HANA de SAP. Les répondants ont cité les principales raisons suivantes pour renoncer à S/4HANA : « Absence d’un argument commercial fort/RSI incertain » (68 %) ; « Produit non éprouvé et trop précoce » (44 %) ; et « Coûts plus élevés de migration et de nouvelle mise en œuvre » (36 %).

La plupart des titulaires de licences SAP utilisent les solutions éprouvées ECC 6.0 et 4.x de SAP pour leurs applications d’entreprise

Les répondants choisissent de garder leurs plateformes stables et matures existantes pour leurs applications SAP au lieu de migrer vers S/4HANA. La principale raison évoquée pour ne pas remplacer les plateformes d’applications matures et éprouvées actuelles est que « la version actuelle correspond aux besoins des entreprises » (43 %). Autres raisons principales relevées : « Coûts prohibitifs de mise à jour » (37 %) et « Eventualité d’une migration vers la nouvelle plateforme à un stade ultérieur » (23 %).

Les trois quarts des répondants n’utilisent pas le plus récent pack d’améliorations

75 % des répondants utilisant la plateforme ECC 6.0 précisent qu’ils continuent de tirer parti du pack d’améliorations 6 de SAP, ou des versions antérieures, et qu’ils n’ont pas adopté le pack d’améliorations 7 le plus récent. Les trois principales raisons citées ont été les suivantes : « La version actuelle répond aux besoins de l’entreprise » (72 %) ; « Les coûts de mise à niveau sont prohibitifs » (35 %) ; et « Pas assez de fonctionnalités nouvelles et intéressantes » (30 %).

Les titulaires de licences SAP s’insurgent contre les coûts élevés de l’assistance SAP et la piètre qualité des services reçus

Les titulaires de licences ont noté comme suit l’assistance et la maintenance proposées par SAP : « Service trop cher pour les appels d’assistance » (46 %) ; « Service trop cher pour la fonctionnalité offerte » (37 %) ; et « Pas d’assistance offerte pour les personnalisations » (35 %).

« À l’heure où SAP met les bouchées doubles pour essayer de devenir un acteur important sur le marché du cloud avec son offre de produit S/4HANA, cette enquête confirme que les titulaires de licences SAP prévoient de continuer à exploiter au maximum leurs applications SAP stables et matures qui, depuis longtemps, exécutent les opérations commerciales stratégiques de dizaines de milliers d’organisations à travers le monde », a ajouté M. Rowe. « Rimini Street s’est engagée à apporter une aide concrète aux entreprises concernant l’environnement logiciel difficile et changeant d’aujourd’hui grâce à des offres qui commencent par les services d’innovation et de feuille de route de Rimini Street et continuent avec un modèle d’assistance permettant aux organisations de tirer le maximum de valeur de leurs investissements actuels dans les applications SAP, tout en leur permettant de libérer des fonds pour planifier d’autres innovations nécessaires. Rimini Street aide les titulaires de licences SAP à innover dès aujourd’hui, sans courir le risque d’attendre indéfiniment des produits annoncés qui doivent encore être mis au point avant d’arriver sur le marché, qui demanderont ensuite du temps pour atteindre leur maturité, et dont il n’est pas certain qu’ils apporteront une valeur réelle à l’avenir. »

Pour télécharger une copie du sommaire analytique de l’enquête, veuillez consulter le site : https://www.riministreet.com/sapreport2015.

À propos de Rimini Street, Inc.

Rimini Street, Inc. (Nasdaq : RMNI) est un fournisseur mondial de services et produits logiciels d’entreprise, le premier prestataire de services de support tiers pour les produits logiciels Oracle et SAP, et un partenaire Salesforce. La société propose d’excellents services ultraréactifs et intégrés de gestion d’applications et d’assistance, qui permettent aux détenteurs de licences de logiciels d’entreprise de réaliser des économies substantielles, de libérer des ressources pour l’innovation et d’obtenir de meilleurs résultats. Près de 2 100 organisations internationales du classement Fortune 500, du marché intermédiaire et du secteur public, ainsi que d’autres organisations représentant un large éventail de secteurs ont choisi Rimini Street comme fournisseur de confiance de services et de produits logiciels d’application d’entreprise. Pour en savoir plus, consultez le site https://www.riministreet.com, suivez @riministreet sur Twitter, et rejoignez Rimini Street sur Facebook et LinkedIn(C-RMNI)

Déclarations prévisionnelles

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué ne constituent pas des faits historiques, mais sont des déclarations prévisionnelles aux fins des dispositions de la règle refuge sous la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les déclarations prévisionnelles sont généralement accompagnées de mots, tels que « pourrait », « devrait », « serait », « aurait », « projette », « envisage de », « prévoit de », « croit », « estime », « prédit », « potentiel », « semble », « cherche à », « continue de », « futur », « s’attend à », « perspectives », l’emploi du futur ou du conditionnel ou d’autres mots, phrases ou expressions similaires. Ces déclarations prévisionnelles incluent, sans toutefois s’y limiter, des déclarations concernant nos attentes relatives aux événements futurs, opportunités futures, expansions mondiales et autres initiatives de croissance, ainsi qu’à nos investissements dans de telles initiatives. Ces déclarations sont fondées sur diverses hypothèses et sur les attentes actuelles de la direction, et ne constituent ni des prédictions de la performance réelle ni des faits historiques. Ces déclarations sont assujetties à un certain nombre de risques et d’incertitudes concernant les activités de Rimini Street, et les résultats réels pourront être sensiblement différents. Ces risques et incertitudes comprennent, sans toutefois s’y limiter, la durée et les impacts économiques, opérationnels et financiers sur nos activités de la pandémie de COVID-19, ainsi que les mesures prises par les autorités gouvernementales, les clients ou autres en réponse à la pandémie de COVID-19 ; tous événements catastrophiques qui perturberaient nos activités ou l’activité de nos clients actuels ou potentiels, les changements de l’environnement commercial dans lequel évolue Rimini Street, notamment l’inflation et les taux d’intérêt, ainsi que les conditions financières, économiques, réglementaires et politiques générales affectant le secteur dans lequel Rimini Street exerce ses activités ; les évolutions défavorables des litiges en cours ou dans les enquêtes gouvernementales ou tout nouveau litige ; notre nécessité de et notre capacité à obtenir un financement supplémentaire des actions ou de la dette dans des conditions avantageuses, et notre capacité à générer des flux de trésorerie des opérations afin d’aider à financer l’investissement accru dans nos initiatives de croissance ; la suffisance de notre trésorerie et équivalents de trésorerie afin de satisfaire nos besoins en liquidités ; les conditions et l’impact de nos 13,00 % d’actions privilégiées de série A en circulation ; les changements au niveau des taxes, lois et réglementations ; l’activité en matière de tarification et de produits concurrentiels ; les difficultés de gestion de la rentabilité de la croissance ; l’adoption par les clients des produits et services que nous avons lancés récemment, notamment nos Application Management Services (AMS), Rimini Street Advanced Database Security, et les services associés aux produits Salesforce Sales Cloud et Service Cloud, parallèlement aux autres produits et services que nous prévoyons de lancer dans un avenir proche ; le départ d’un ou de plusieurs membres de l’équipe de direction de Rimini Street ; l’incertitude quant à la valeur à long terme des titres de participation de Rimini Street ; ainsi que les risques et incertitudes abordés dans la rubrique « Facteurs de risque » du rapport trimestriel de Rimini Street sur formulaire 10-Q, déposé le 7 mai 2020 et, tels qu’actualisés de temps à autre, les rapports annuels futurs de Rimini Street sur formulaire 10-K, les rapports trimestriels sur formulaire 10-Q, les rapports de situation ponctuelle sur formulaire 8-K, ainsi que les autres documents déposés par Rimini Street auprès de la Commission des valeurs et des changes. En outre, ces déclarations prévisionnelles expriment les attentes, projets ou prévisions d’événements et de points de vue futurs de Rimini Street, à la date de ce communiqué. Rimini Street s’attend à ce que ses évaluations changent en réponse à des événements et à des développements ultérieurs. Cependant, même si Rimini Street décidait d’actualiser les présentes déclarations prévisionnelles à l’avenir, Rimini Street décline expressément toute obligation de le faire, sauf sous obligation légale. Le lecteur est prié de ne pas considérer ces déclarations prévisionnelles comme représentant les évaluations de Rimini Street à une quelconque date postérieure à la date du présent communiqué.

© 2020 Rimini Street, Inc. Tous droits réservés. « Rimini Street » est une marque de commerce déposée de Rimini Street, Inc. aux États-Unis et dans d’autres pays, et Rimini Street, le logo Rimini Street et les combinaisons de ces derniers, ainsi que les autres marques identifiées par le symbole TM sont des marques de commerce de Rimini Street, Inc. Toutes les autres marques de commerce demeurent la propriété de leurs propriétaires respectifs et, sauf indication contraire, Rimini Street ne revendique aucune affiliation, aucun cautionnement, ni aucune association avec tout titulaire de marque ou avec toutes autres sociétés mentionnés dans les présentes.

Contact Relations Investisseurs :

Dean Pohl

Rimini Street, Inc.

+1 925 523-7636 dpohl@riministreet.com
Contact Relations Presse :

Michelle McGlocklin

Rimini Street, Inc.

Ce site Web a été développé selon des normes Web modernes qui ne sont pas entièrement prises en charge par votre navigateur. Veuillez envisager la mise à jour de votre navigateur.

Mettre à niveau maintenant